Mon Deuxième trimestre de grossesse

Hello !

J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire sur mon premier trimestre. J’ai d’ailleurs envie de revenir sur celui-ci avant de vous faire le récit de mon deuxième trimestre de grossesse !

« Parce qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis »

Dans le très long article racontant comment j’ai vécu mon premier trimestre, je me livrais sans filtre, et en toute honnêteté pour une meilleure objectivité. Pour moi, pour vous, pour les autres femmes.

Cependant j’aimerai revenir sur quelques points …

  • Je vous parlais de lâcher-prise. De la prise de conscience du fait que j’étais enceinte, et que, par conséquent je devais lever le pied, et que je le comprenais doucement.
    Je pensais l’avoir compris. Mais, durant ce deuxième trimestre je me suis rendue compte que ce n’était pas du tout acquis, et que ce fut à peine un début. Je me suis surprise à être malade de nouveau, très occasionnellement, quand j’en faisais trop. Quand j’en parle d’en faire trop, c’est plutôt PHYSIQUE. J’ai continué à me lever, prendre mon petit déjeuner, passer l’aspirateur, faire la vaisselle, le linge, sortir le chien, vider les armoires pour les nettoyer et tout remettre, à monter sur mes chaises pour faire les grandes baies vitrées, etc. Et tout ça en une petite heure … jusqu’à ce que je sois à deux petits doigts de faire un malaise, jusqu’à ce que mon corps me fasse comprendre que j’ai dépassé la limite de la limite. Et tout cela avant d’aller travailler ou de réviser ! 
    Et en toute honnêteté, c’est dur, PSYCHOLOGIQUEMENT. Cette impression d’être une mamie ne pouvant rien faire, ou du moins considérablement moins, d’autant plus en période de confinement, je devais attendre que le temps passe. Mais moi, tout ce train-train, c’était mes occupations de la matinée, d’une petite matinée … Bref, j’ai encore beaucoup à apprendre sur mes limites, plus que je ne le croyais.
  • Je vous parlais également du fait d’avoir peur de « devenir une autre personne. Une personne que je détesterai. Je me détesterai. » – J’ai pris conscience au cours du cinquième mois que j’allais changé, j’allais devenir une autre personne, que je devais devenir une autre personne. Je n’allais plus être qu’une fille, une soeur, une cousine, une nièce, une jeune femme, une fiancée, une belle-soeur, etc … Je vais devenir maman. Et la maternité nous change, elle change nos priorités, nos réflexions, nos choix, notre attitude, notre comportement. Alors j’ai décidé d’accepter cette peur qui est un « fait inévitable », une suite logique dans ma vie de femme. Devenir mère me changera, positivement je l’espère, mais cela me changera, et je deviendrai, du moins, une partie de moi deviendra : une autre personne. (Et j’espère adorer cette de partie de moi !).

Pour revenir  un peu plus sur ce deuxième trimestre : 

Le deuxième trimestre est souvent caractérisé par l’épanouissement. Le meilleur m’a t-on dit ! Pourquoi ? parce que les maux les plus désagréables semblent s’atténuer, et que l’on retrouve une forme convenable, que le ventre s’arrondit, et que nous vivons mieux notre quotidien, avec un petit bébé qui commence à s’agiter ! Je dois vous dire que c’est en grande partie vrai. Cela reste mon expérience personnelle, bien entendu. Sur les réseaux, j’ai rejoins des groupes de mamans et futurs mamans qui à leur tour partage leur quotidien, et certaines ont beaucoup de mal à vivre le second trimestre.

Pour autant, le second trimestre est aussi le plus long, il est INTERMINABLE !Peut-être que je l’ai trouvé si long suite au confinement que nous avons tous vécu et je tournais vite en rond ^^ 

Le ventre qui s’arrondit est surement le premier changement visible, pour vous, et pour les autres ! Personnellement mon ventre s’est arrondi trèèèèès doucement, et c’est qu’à la fin de mon cinquième mois qu’il est sorti ! Fini le bidou qui ressemble à un trop pleins de donuts, bonjour le ventre de femme enceinte ! Alors pour certaines c’est, à ce stade, handicapant d’avoir un ventre qui s’arrondit.. Certaines ont déjà un joli et gros ventre, et donc les maux de dos et la gêne au quotidien peuvent commencer à se faire sentir. PAS POUR MOI ! Ca ne m’a pas gêner du tout car ce petit ventre est resté mignon et relativement discret. Cependant je m’attendais à ce que mon ventre durcisse ! Mais pas du tout. Le mien est resté relativement mou, comme une petite guimauve.

Le deuxième trimestre est également associé au fameux test du glucose ! Ah, ce test ! Il fait l’objet de nombreux débats ! Pour celles et ceux qui ne savent pas en quoi ca consiste : aller au laboratoire, boire un flacon de glucose, et effectuer plusieurs prise de sang afin de détecter un éventuel diabète gestationnel. Ce test n’est pas obligatoire. Mais conseillé, surtout si dans votre famille il y a des antécédents de personnes diabétiques.
Pour ma part, aucun antécédent, mais j’ai tenu à le faire par précaution. J’ai lu beaucoup de témoignages :

 » – Je l’ai bu d’une traite ! 
   – C’est infecte ! 
   – Je l’ai bu puis j’ai fais un malaise… 
   – J’étais à deux doigts de vomir 
– J’ai adoré !
  – J’ai trouvé ca plutôt bon « 

J’ai donc fais ce test et je crois avoir battu le record pour le boire. J’ai mis 40 minutes à boire le flacon tellement ca me brulait la gorge et que je ne supportais pas le glucose. Arrivé au quart du flacon une migraine s’est pointé ! Comme ci l’état nauséeux ne me suffisait pas ! Mais j’y suis parvenue (sans vomir, ni perdre connaissance) et les résultats étaient très bon ! Cependant je ne renouvellerai pas l’expérience. 

En parralèle à ce test, les différents dépistages (notamment ceux de la trisomie) ont été effectué à titre préventif, comme un second test pour la rubéole et tout s’est très bien déroulé. Ces tests sont généralement composés de plusieurs prises de sang. 

Dans le même esprit, les remontées acides ont commencé à se faire sentir. Pas du tout de manière régulière, mais assez aléatoirement et ni le bicarbonate ni les Gaviscon ne pouvait y faire. Alors à chaque remontée acide de niveau 10 je buvais de l’eau plate, et je marchais en prenant de grande inspiration avant que ca ne tourne en nausée. #éméophobie

Mon sommeil a commencé à être impacté vers la fin du second trimestre, entre les remontées acides qui parfois trainaient en longueur, les pauses pipi régulières, et la fiesta boom-boom nocturnes de bébé les nuits pouvaient être à la fois longue par le temps que je mettais à me rendormir, et courte, car quand je comptabilisais le nombre d’heure à dormir parfois je dépassais pas les 4/5h. Je suis quelqu’un qui n’a pas besoin de dormir plus de 7h pour etre en forme mais quand même ! 

Les changements un peu plus physiques que j’ai pu constater été la prise de poids. Alors attention, je ne m’en plains pas bien que j’envie celle qui ne prennent pas un gramme mais ma prise de poids a été très progressive, et très douce. Et pourtant souvenez-vous, je mangeais beaucoup au tout début de la grossesse, et une fois dans le second trimestre je ne me suis pas privé ! Mais les faits sont là, c’est à partir du cinquième mois que j’ai commencé à ressentir les quelques kilos prit. Et en toute transparence, j’ai terminé mon second trimestre à +4kg, ressenti 12.  

Habituellement je fais une fixette sur mon poids mais pour la grossesse j’ai promis de ne pas être parano et même si je me faisais plaisir, j’essayais d’être raisonnable assez souvent. Et 4 kg en 6 mois cela reste assez raisonnable d’un point de vue plus médical ! 

Et pour garder la forme malgré ces quelques kilos pris, et ayant retrouvé une belle énergie j’ai pu reprendre une activité physique ! Plusieurs fois par semaine je suis retournée marcher à raison de 5km par balade, ou, lorsque j’étais à la maison j’ai adoré ces quelques vidéos que je vous mettrais ci dessous, et que j’arrangeais à ma façon ! ;) 

https://www.youtube.com/watch?v=VQHVoBc9Vf0
https://www.youtube.com/watch?v=rtu9Y66pK-g
https://www.youtube.com/watch?v=wWLvonNyT6A
https://www.youtube.com/watch?v=SJMLyhkrnic

Et parce que ce deuxième trimestre n’a pas que du mauvais, les coups de bébé se sont fait sentir vers le cinquième mois ! Les vrais coups, pas les petites bulles. Parce que avec un transit comme le mien je ne savais jamais si c’était mon système digestif qui fonctionnait, ou si c’est bébé qui se manifestait. Cela reste les plus jolis et doux moments, bien que parfois les coups étaient violents et je ne m’attendais pas à avoir mal quand il se manifestait ! Même si cela restait très rare de souffrir lors de ces coups ! 

Et c’est à ce moment là que j’ai pris conscience que ce n’était plus un tas de cellules , mais un vrai et minuscule petit être qui grandissait ! Nous avons donc, à ce moment là, commencait à préparer son arrivé peu à peu, et ce fut un réél plaisir de se lancer dans ces préparatifs ! 

Je reviens vers vous très vite, pour vous raconter le dernier trimestre de cette aventure qui malgré les maux reste une expérience unique !

A bientôt dans l’métro !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s